Olympus 15mm f8 body cap

fiche produit [ vendu ]
Olympus 15mm f8 body cap

Olympus 15mm f8 body cap - (vendu)

[voir préalablement cette page de blog ]


présentation

Dans ma quête de l'appareil de poche, je me suis trouvé en possession d'un E-P5 + 17mm f/1.8. Le 17mm est excellent, pas bien gros, mais il protubère néanmoins encore beaucoup.
Un avantage des lignes µ4/3 Olympus / Panasonic sur l'APS-C Sony est l'offre en optiques ultracompactes (pancakes), et en zooms compacts. Et également deux gadgets, BCL-0980 et BCL-1580.
J'ai donc approvisionné le BCL-1580, un bouchon de boîtier qui cache un 15mm f/8, trois lentilles, faible qualité assumée. En fait, ce joujou ressemble à quelques bricolages (fonctionnels semble-t-il) consistant à greffer sur un bouchon de boîtier (NEXA7xx) une optique récupérée sur un compact ou même un jetable.
 

pourquoi m'en séparer ?

Je crois que les contraintes favorisent la création, je les recherche déjà par le choix d'une focale fixe. Apprivoiser peu à peu les défauts d'une optique est source de plaisir.
Il est certain qu'en gardant le boîtier E-P5 je conserverais ce petit caillou. Je ne m'en sépare donc que parce que la mise en vente du reste de l'équipement E-P5 est actée. 
  

petit test

J'ai juste pris le temps de quelques images dans le jardin et lors d'une petite promenade. 
Dans l'encadré à Sète, les vignettes pointent vers des images plein format, longues à charger en 1920 x 1080. Il est inutile de les regarder toutes. Voir également plutôt cette galerie d'images inscrites elles aussi dans 1920 x 1080.
Les images avaient d'abord été développées dans Lightroom. Juste la netteté, les niveaux et un chouïa de distorsion et rotation si nécessaire. ISOs à 320. Mon habitude est d'utiliser des ISOs un peu haut (400, voire 800 sur capteur Sony) et de mettre 75 de netteté dans Lightroom, j'aime bien le bruit résultant. Là, je me suis un peu loupé: niveaux trop faibles au final, netteté trop poussée, bruit à ISO 320 pas joli. J'ai repris avec DxO, Olympus Viewer 3 donnant les mêmes résultats.
Clairement, la définition en particulier loin du centre pose les limites d'utilisation. Autrement dit: ce ne sont pas les images dont l'intérêt réside dans le fourmillement de détails qui seront les plus intéressantes. 
Pour moi, le test reste LARGEMENT POSITIF. La compacité et le prix justifient les limites de qualité, surtout si on accepte de profiter de ces limites pour donner un style à ses images.
mise au point
La mise au point est manuelle, en pratique plutôt fixe. La glissière de mise-au-point, en butée à droite, ferme un opercule qui remplace avantageusement un bouchon d'objectif (cet objectif est un bouchon !). Une position nettement repérée (clic) au centre correspond à l'hyperfocale. [hyperfocale: on sait que l'hyperfocale est une distance de mise au point proche de l'infini (!) qui sera telle que l'infini rentre dans la profondeur de champ. Avec un appareil de qualité , une optique de bonne définition, l'habitude de regarder les images à 100% à l'écran, les valeurs historiques concernant l'hyperfocale ne tiennent pas à cet examen: l'horizon manque de piqué. Dans le cas de notre joujou, l'hyperfocale est calculée connaissant la focale, l'ouverture, et la définition réelles de l'objectif, l'horizon est réellement au point.] Enfin, en butée à gauche, la mise au point est sur 30cm.


D'abord, je n'avait pas lu les trois lignes du manuel. J'avais effectivement constaté qu'on pouvait s'approcher d'une vraie mise au point sur l'infini en allant un peu vers la droite à partir de la position hyperfocale. Je pensais que c'était sur un vague clic correspondant en fait au début de l'intervention de l'opercule. En réalité, cette position était largement au-delà de l'infini, images pourries. L'infini se trouverait à quelques 1/10ème de mm de l'hyperfocale. La conclusion est que en l'état cette possibilité est inexploitable, et inutile, puisque le piqué à l'infini n'est pas améliorable visuellement sur la loupe du viseur.

J'ai donc refait quelques images, voir l'encadré mise au point, et cette galerie. J'en ai profité pour tester le HDR (images en positions 2, 4, 5, 6 et 7 dans l'encadré).
La conclusion est, à mon sens, qu'on utilisera cet objectif sur l'hyperfocale. Très rarement, en position proche de 30cm, mais l'effet de flou n'est pas fameux. Je peux me tromper, mais je pense que les cas dans lesquels on peut gagner à (pré)régler une autre distance que l'hyperfocale sont tellement rares qu'on n'y pensera pas.
Ce que je n'ai pas testé et qui aurait été intéressant, c'est le rendu des personnes dans ce qu'on appelle une photo de rue. Mais tout montre que ce sera bon.

conditions de la vente

la procédure
Contact initial courriel ou texto via leboncoin, ou autre, ou directement, puis blah au téléphone, décision, et enfin rencontre et échange ou paiement et envoi. Pas de négociation individuelle envisagée. 
la douloureuse

Le prix demandé est de 34€.
Disponible à Sète, patrie d'Ève Angeli. S'il y a expédition, la participation de l'acheteur est fixée à 250, livraison en point relais (a priori Mondial Relay).

contenu de la livraison

L'objectif tel que vendu neuf, avec bouchon arrière, dans pochette bulle, le tout avec la notice dans la boite en carton.

Si aucun contact n'est établi par ailleurs, écrire au vendeur

se connecter pour pouvoir écrire